July 17, 2024

Dans les jeux vidéo, il n’y a pas que du mauvais. Il y a aussi beaucoup de bienfaits pour celui qui y joue. Une amélioration des capacités visuelles

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Rochester aux Etats-Unis, jouer aux jeux vidéo augmente la zone d’attention visuelle, la capacité à capturer des images plus complexes et à focaliser son attention sur une tâche complexe.

  1. Un outil de socialisation. La tendance est aux jeux multi joueurs, une excellente façon de rencontrer de nouvelles personnes et de se faire des amis. Jouer ensemble, c’est plus d’émotion, plus de fun et d’expériences partagées.
  2. Une augmentation des compétences cognitives. Il a été démontré que les jeux de stratégie, qui requièrent résolution de problèmes et prise de décisions rapides, améliorent la mémoire et le processus d’acquisition de connaissances.
  3. Une simulation de la réalité. Grâce aux jeux vidéo, il est possible d’apprendre en toute sécurité : piloter un avion, mener une intervention chirurgicale, conduire à grande vitesse… Ils ont aussi la possibilité d’éduquer les gens sur des problèmes importants comme la pollution, la surpopulation, les catastrophes naturelles, la circulation… comme le fait SimCity.
  4. Une stimulation de l’imagination. Les joueurs peuvent créer leur propre univers, partager leurs compétences et s’appuyer sur celles des autres pour atteindre leurs objectifs.
  5. Une amélioration de la coordination œil-main. Ce n’est pas seulement le plus ancien argument en faveur des jeux vidéo. Il est bien réel…
  6. L’exercice physique. On pense bien sûr à la Wii et à ses jeux de sport, qui ont permis à bon nombre de personnes de se remettre à bouger ! On parle même de thérapie physique et de complément à la réadaptation physique.
  7. Un apprentissage de l’empathie. A travers le jeu vidéo, le joueur interagit avec d’autres personnes. Contre elles ou avec elles, il doit imaginer ce qu’elles font et pensent. Selon le Dr. Dini, c’est une des manières d’apprendre à se mettre à la place de l’autre et de ressentir ses sentiments et ses émotions.
  8. L’amusement, tout simplement. Le jeu vidéo, finalement, est un loisir comme les autres. Au même titre que le cinéma, ou la lecture, n’est-ce pas ?

Comment les jeux vidéo transforment les ados en millionnaires

  • Sanjay Kumaran and Shravan Kumaran

Sanjay Kumaran et son frère Shravan Kumaran sont respectivement PDG et président de leur propre société de jeux, GoDimensions. Shavran 12 et son frère 10 ont développé quatre applications pour l’Apple Store qui ont été téléchargées plus de 10 000 fois. Des jeux comme Catch Me Cop et Alphabet Board sont gratuits pour les enfants, mais monétisés via des publicités dans l’application. Les frères fréquentent toujours Vaels Billabong High I

  • LoFraser Doherty

Fraser Doherty est un entrepreneur écossais d’Édimbourg, en Écosse. À l’âge de 14 ans, il a commencé à utiliser les recettes de sa grand-mère pour faire des confitures maison et les vendre à ses voisins. À l’âge de 16 ans, il avait créé une énorme demande pour le produit en modifiant les recettes et en les renommant « Super Jam ».; Son entreprise a repris si bien qu’il a quitté l’école pour travailler à plein temps.

Et il y’en a encore plusieurs qui n’ont pas été mentionné rester connecté pour plus d’informations sur la page ;

  • Classement : Top 10 des métiers du jeu vidéo !
  • Développeur/programmeur

Programmeur de jeux vidéo : c’est sans doute le métier qui est le plus demandé dans le monde du gaming. En effet, d’après l’Observatoire de l’emploi du jeu vidéo, coédité par l’AFJV, Gaming Campus et Les Echos Start, les métiers du développement et de la programmation étaient les plus recherchés dans le milieu du jeu vidéo en 2018, avec près de 620 annonces de recrutement, soit 32% des propositions de poste.

  • Graphiste

Le graphiste est un professionnel d’art par excellence de ce secteur. Aucunement affiliées à du codage ou quoi que ce soit de cet ordre, ses missions sont de créer des travaux graphiques en 2D ou en 3D selon ce qu’il leur est demandé.

Le graphiste peut, par exemple, élaborer l’animation de personnages, de leurs visages ou « simplement » modéliser des objets. Il travaille sous la tutelle d’un directeur artistique qui valide en premier lieu le travail papier du graphiste ou de l’infographiste pour qu’ensuite, il modélise numériquement ses créations.

  • Infographiste 2D/3D

Métier créatif, l’infographie a le vent en poupe dans le milieu vidéoludique. Très similaire au métier de graphiste, l’infographiste réalise des décors, des personnages ou des interfaces de jeux vidéo. Contrairement au graphiste, son métier peut s’exercer principalement dans l’industrie du jeu vidéo ou de l’animation.

Il est, en général, celui qui va appliquer les consignes du game designer. Il va dessiner ses croquis, les présenter à sa direction ou au chef de projet puis les mettre en forme grâce à différents outils numériques de PAO qu’il doit parfaitement maîtriser.

  • Game designer

C’est un des professionnels les plus importants de l’industrie du jeu vidéo. C’est lui qui est responsable du gameplay d’un jeu. Autrement dit, c’est lui qui conçoit tout l’univers d’un jeu, qui le met en forme et qui fait en sorte qu’il soit agréable à jouer. Par exemple, il est responsable de la difficulté d’un jeu vidéo. Si vous êtes addict à un jeu, il se peut que ce soit la faute du game design .C’est lui qui rédige le cahier des charges des équipes artistiques. Il décide ainsi du style graphique du jeu, comment seront les personnages, quelles seront les interactions possibles, etc. Grosso modo, le game designer a énormément de responsabilités

  • Character Designer

C’est lui qui donne forme à vos personnages de jeux vidéo favoris, vous pouvez le remercier. Également pro des logiciels de création artistique, il travaille sous la tutelle de la direction artistique et respecte la ligne éditoriale qui lui est imposée. Il doit donc respecter les exigences des clients, créer et proposer des idées de design de personnages. Doté d’un goût pour l’esthétique, il est également un très bon dessinateur. Le dessin est la première étape de son travail, comme les graphistes ou les infographistes, il dessine ses concepts, les propose au chef de projet ou à la direction puis les désigne grâce à toute une panoplie de logiciels tels que Photoshop.

  • Animateur 2D/3D

L’animateur 2D/3D et également un artiste. Il s’occupe de l’animation d’un jeu vidéo et est responsable d’animer des personnages, un décor des objets ou d’une interface du jeu en développement.

C’est en quelque sorte le professionnel du mouvement de l’industrie des jeux Humvidéo.

Parmi ses nombreuses tâches, il a la charge de rendre un jeu réaliste si besoin est. Les expressions faciales de personnages, il les connaît : c’est lui qui les fait. La roulade de Link, il connaît c’est lui qui l’a faite. Il s’occupe de la fluidité du jeu et qui le rend « vivant ». L’animateur maîtrise sur le bout des doigts tous les logiciels d’animation 3D et 2D et peut créer des images de synthèse en volume.

  • Business Developer

Ce métier diffère quelque peu de ceux traités précédemment, mais son rôle est pourtant primordial. Ne touchant pas à la partie créative de la conception d’un jeu vidéo, le business developer peut travailler en agence de jeux vidéo. Il s’occupe de la relation avec les clients. Il est notamment responsable d’identifier et de trouver de nouveaux partenaires. Il peut établir la stratégie à suivre d’une agence et rechercher de nouvelles opportunités de business

  • Testeur développement/QA

Job de rêve pour certains gamers, le testeur de jeux vidéo est surtout un professionnel indispensable dans la chaîne de production d’un jeu vidéo.

Le testeur développement est responsable de la vérification de la jouabilité d’un jeu vidéo. Il s’assure donc de la qualité du gameplay et doit détecter le moindre bug d’un jeu. Il a la charge d’examiner chaque détail d’un jeu vidéo. La première image que vous vous faites de ce métier commence à changer ? C’est normal, ce métier demande beaucoup de patience, un testeur doit essayer toutes les configurations d’un jeu vidéo, faire, refaire les mêmes choses. Imaginez pour un jeu vidéo en monde ouvert…

  • Associate producer

Ce professionnel travaille au sein de l’équipe de production d’un jeu vidéo. Il est sous la direction d’un producteur et ses missions sont principalement de manager les équipes afin qu’elles suivent les priorités établies sur les plannings. Ainsi, il s’occupe du suivi de la production tout en veillant au respect de la qualité exigée, du budget ainsi que du temps qui est imposé aux équipes.

Il doit ainsi faire un bilan régulier à son supérieur pour l’informer de l’état de la production. Il peut également assurer la communication entre les différentes équipes d’un projet et participer au recrutement

  • Chef de projet

Le chef de projet travaille en étroite collaboration avec les équipes artistiques et techniques des projets. Il occupe une position d’encadreur. C’est lui qui est responsable de préparer et de faire respecter un planning. Il suit au quotidien le ou les projets qui sont à sa charge et s’assure de la qualité des productions artistiques. Il peut également être en lien avec les clients pour écouter leurs attentes et fait le lien avec ses équipes.

autres métiers qui recrutent dans le jeu vidéo:

Si ces métiers sont des exemples de choix pour espérer percer dans le secteur vidéoludique, d’autres métiers sont également recherchés par les employeurs du monde du jeu vidéo, à commencer par:

  •  Les autres métiers qui recrutent dans le jeux vidéo ;

1.Les métiers du développement et de la programmation

2.Les métiers de l’infographie

3.Les métiers de la conception

4.Les métiers commerciaux et du marketing

5.Les métiers du test et QA

6.Les métiers de la production

— RAUG